ESPACE ADHERENTS

COMMUNIQUE DE PRESSE FIBA TRANSPORT BOIS RONDS

COMMUNIQUE DE PRESSE

FIBA

18 JUIN 2009

 

 

LE CONSEIL GENERAL DES LANDES REFUSE L’APPLICATION DES DISPOSITIONS NATIONALES SUR LE TRANSPORT DE BOIS RONDS ET BLOQUE AINSI LA DYNAMIQUE DE SAUVEGARDE  DES BOIS DE TEMPETE

 

 

 

Depuis plus de six ans, la filière bois landaise demande l’application des mesures nationales sur les transports de bois ronds. Ces mesures permettent, sous condition d’utiliser des matériels améliorés et plus performants (en matière de sécurité, d’environnement et d’impact sur les chaussées) de transporter des tonnages supérieurs (de 48 à 57Tonnes).

 

Ces dispositions sont en vigueur dans toute la France et dans la plupart des grands Pays forestiers européens. Dans les Landes, le Conseil général s’est toujours opposé à cette évolution et a donc bloqué la modernisation et le développement de la filière régionale.

 

Devant l’urgence de la sortie des bois de tempête et la mise en stockage des bois pour sauver la qualité, les professionnels ont demandé lors d’une nouvelle réunion chez le Préfet des Landes le 18 juin l’application immédiate du Décret national.

 

Malgré la situation de sinistre de la filière et le plan de stockage et de sauvegarde des bois (9 millions de m3) qui nécessite des moyens de transport fortement accrus, le représentant du Conseil Général a indiqué que sa préoccupation était les rentrées fiscales émanant de la filière et qu’elles ne s’avèreraient pas suffisantes pour rénover le réseau routier !!!

 

Le blocage des dispositions transport de bois ralentira les stockages et fera perdre 1,5 millions de tonnes (environ 15% des objectifs de stockages). Ces 1,5 millions de tonnes non stockées et donc non utilisables par les entreprises locales, c’est 5 500 emplois directs en moins !!! (combien d’euros en terme de rentrées fiscales et de retombées sociales ?…)

 

Devant cette situation la FIBA en appelle publiquement à l’arbitrage du Président du Conseil Général afin qu’il pari sur le maintien de l’emploi et la modernisation de la principale filière industrielle du Département car les acteurs sur le terrain envisagent très rapidement des actions de protestation. Elle demande aussi que la solidarité nationale et européenne jouent pour la rénovation des voiries sinistrées par KLAUS.

De Stéphane Latour le 19 Juin 2009